Un balcon parisien en hydroponie #2

Témoignage

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience

Une petite graine qui pousse, qui pousse, qui pousse… 🌱🌳 La suite des aventures de Jean, c’est maintenant.

Est-ce qu’il faut de l’espace pour se lancer dans l’hydroponie ? Lui vous répondra que NON !

Partie 2

Tout commence avec une histoire d’amour (oooooh… 💕) et un confinement (bouuuh 😭).

Voici ce que Jean me racontait dans son mail (si vous ne savez pas de qui je parle, je vous invite à lire l’article précédent) : « Pour l’instant je suis encore étudiant à Paris en thèse en informatique. Pourtant auvergnat et ayant fait mes études à Brest puis Dublin et Oslo, amoureux des longues randonnées VTT, j’ai rejoint ma compagne Clothilde (depuis cet été ma femme) dans le centre Paris, la ville (lumière) grise et enclavée dans le béton et le bitume… ! Drôle d’idée, hein ? Pour nuancer ce propos dramatique, nous habitons dans le XIe, notre très cher quartier écolo-bobo avec quand même de la verdure et du calme distillé, des marchés de producteurs, des boutiques de vrac, de supers primeurs bio et locaux et des bonnes petites adresses. »

 

Été 2020

Nous sommes dans l’appartement des amoureux.

Un lieu tout cosy, qu’ils appellent leur « cabane multifonction » et où ils testent menuiserie, teinture végétale, boulangerie et jardinage. Des semis ont élu domicile près de la fenêtre avant d’investir le balcon…

  « Cet été, des petits semis ont pris place dans des bacs maison (confinement aidant) à base de cagettes, à cheval sur la gouttière. Un système avec finalement beaucoup de terreau pour assez peu de fruits mais dont j’étais extrêmement fier : 2 aubergines, 5 mini poivrons, une dizaine de tomates, quelques poignés de haricots et de petits pois, 2 concombres, quelques framboises et une petite courge « Jack Be Little » trop mignonne, qui nous sert encore de déco ! Le tout uniquement à partir de semis, une grande première pour moi. » 🍆🍅👨‍🌾

Début mars 2021

Confiné, pas délivré, Jean a dévoré tous nos contenus hydroponiques pendant des mois. La petite graine du début a continué de pousser : c’est le moment de se retrousser les manches. 💪

« Encore quasiment 100% ignorant des techniques d’hydroponie au début de la saison dernière (et du confinement) ce fut l’occasion de nous lancer dans l’annexion de nos balcons et de notre gouttière ! Car oui, revenus modestes et projets plein la tête : nous habitons à deux dans 24m² au 6e et dernier étage d’un immeuble haussmannien (c’est à dire dans les anciennes chambres de bonne) avec les toilettes sur le palier et la douche dans la cuisine MAIS nous avons 2 balconnets en retrait du 5e et une large gouttière à l’aplomb du mur porteur des étages inférieurs = un « grand » terrain d’expérimentations ! »

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience

Découvrir d’autres articles 

L’hydroponie : adaptée pour quels pays ?

L’hydroponie permet de faire pousser des plantes sans terre : une solution d’avenir pour les pays aux sols arides, non fertiles ou pollués ?

Boutures : mon top 3 des plantes d’intérieur faciles à multiplier !

Pourquoi acheter de nouvelles plantes quand on peut les créer soi-même ? En voici 3 qui sont très faciles à bouturer et multiplier !

Recette : mini-pizzas de légumes d’été

Comment faire manger des légumes aux enfants ? En les cuisinant de manière fun, par exemple en faisant des mini-pizzas !

Recette : moussaka d’aubergines et lentilles

Les aubergines n’ont pas tellement de succès l’été et c’est dommage parce-que c’est très bon quand c’est bien cuisiné ! Voici une recette que j’adore, j’espère qu’elle vous plaira !

Hydroponie : cultiver sur un balcon à Paris ? Le témoignage de Jean #7

Installer un système hydroponique sur deux mini-balcons ou comment créer une micro jungle pleine de vie en plein Paris !

Hydroponie : cultiver sur un balcon à Paris ? Le témoignage de Jean #6

Dans la terre, dans l’eau, dans le corps ou dans la tête : laisser du temps au temps et réfléchir pour ne pas se décourager !

Ne rien manquer des News