Biscuits fleuris

Recette

SPOILER : Dans cet article, des gâteaux, des fleurs, des conseils non suivis et un dessin de grande qualité.

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience

L’autre jour, après avoir longtemps zieuté des photos de tookies (autre nom pour ces subliiiiimes biscuits fleuris) sur Instagram, j’ai décidé de passer à l’action ! Si vous ne voyez pas de quoi je parle, bonne nouvelle : vous vous apprêtez à découvrir les biscuits les plus mignons de l’univers. OUI, rien que ça !

 

Je sais que vous vous demandez, mais pourquoi sont-ils si mignons ? 

Eh bien, parce-qu’ils sont fleuris ! Décorés avec toutes sortes de fleurs, feuilles, micropousses et aromates comestibles de formes et de couleurs différentes, c’est un régal pour les papilles et pour les yeux et vous le savez, moi, je suis une grande gourmande ET je cultive toutes ces petites choses, que j’adore mettre partout dans ma cuisine alors… Si on me propose des biscuits ET des fleurs, je dis oui, vendu, bien sûr, évidemment, j’en veux, en avant ! 

Et c’est ainsi qu’est né le très chouette projet de faire des tookies en famille et entre ami.e.s : joyeuse tribu réunie pour pâtisser !

 

Donc vendredi dernier, nous voilà tous·tes dans la cuisine d’une amie, autour de son plan de travail géant avec… LES ENFANTS. 

C’est fou comme ces êtres si petits et mignons comme des tookies peuvent aspirer autant d’énergie vitale donc petit conseil (les mamans savent) : soyez en bonne forme le jour où vous cuisinez avec eux et prévoyez de l’aide parce-que que vous n’avez que 2 mains et 2 yeux contrairement à eux ! 😅

 

En avant pour la recette !

Ingrédients et ustensiles 👩🏻‍🍳

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience

Les ingrédients :

  • 130 g de beurre
  • 130 g de sucre glace
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille (ou pas, ou autre ! C’est selon vos goûts, ça peut être de la cannelle, du gingembre, de la fève tonka, du poivre de Sichuan…)
  • 90 g de farine de riz
  • 190 g de farine de blé T65
  • 1 œuf
  • Fleurs, feuilles, aromates, micro-pousses comestibles (fleurs et feuilles de sauge, pensées, œillets, bourrache… Éviter la verveine dont les feuilles se décollent à la cuisson).
  • Un peu d’eau ou de lait pour coller les fleurs 

Et les ustensiles : 

  • Un rouleau (ou une bouteille en verre vide)
  • Des emporte-pièces (ou juste des verres, ou pourquoi pas les outils de pâte à modeler ?)
  • Du papier sulfurisé (on a fait sans parce-qu’on est des rebelles de la forêt qui ne suivent pas les recettes, mais ça aurait été plus simple avec) 
  • Éventuellement une spatule (là encore, on a fait sans mais ça peut aider à décoller les formes en pâte avant la cuisson)

Conseils d’experts pour bambinos 👶🏻

Avant toute chose : 

  • On se lave les mains,
  • On enfile des tabliers (ou des habits de chantier),
  • Si plusieurs enfants participent, il y a une règle à respecter sous peine d’incident diplomatique grave : le “chacun son tour” ! Vous voyez la crise diplomatique des sous-marins entre la France et les États-Unis ? De la gnognote. Donc dans un souci de parité entre les 4 enfants présents, ils ont ajouté des ingrédients et malaxé la préparation chacun leur tour. Je vous conseille de respecter ce processus. 🔥
Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience

Préparation 💪🏻

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
  • Dans un saladier, mélanger le beurre tiède avec le sucre. 

(Nous, on a commencé à la main avec du beurre pas vraiment tiède, c’était galère pour les petites mains des enfants donc on a continué au batteur, c’était mieux mais à faire faire par un adulte sinon c’est dangereux pour l’enfant et pour tout l’environnement autour qui se voit repeint de beurre au sucre).

 

  • Ajouter la poudre d’amande, le sel et l’extrait de vanille. Bien mélanger.

(On continue à la main, CHACUN SON TOUR).

 

  • Ajouter les farines.

(Toujours à la main, on va bien en-dessous pour récupérer la farine du fond et on n’hésite pas à tenir le saladier pendant que l’enfant mélange sinon on risque le renversé de farines par-dessus bord).

 

  • Ajouter l’œuf et travailler la pâte avec la paume de la main pour obtenir une belle boule pas trop collante.

(On récupère les bouts de coquilles d’œuf tombés dans la préparation… avant de malaxer fermement et pas trop longtemps. Cette partie est un peu délicate pour les enfants parce-que leur petit côté « destroy » a plutôt envie d’écraser la pâte plutôt que de la « réunir » pour en faire une boule, aidez-les un peu).

 

  • Laisser poser la pâte au frigo pendant un moment (une petite heure).

(Pour être honnête : on n’a pas attendu du tout et pour finir, on a mangé de bons biscuits quand même ! Mais la pâte aurait sans doute été plus facile à travailler plus froide).

 

  • Sortez la pâte et préchauffez le four à 180°C.

 

  • Étaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé jusqu’à obtenir une couche encore assez épaisse.

 

  • Enlever la feuille de papier du dessus et en guise de « colle » mouiller légèrement la pâte avec de l’eau ou du lait (au pinceau ou au doigt… yolo).

 

  • Dévoiler les fleurs/feuilles/aromates ET LÀ, c’est le festival des “ooooh” et des “wouah” des enfants qui découvrent toutes les couleurs avant de faire un grand silence… Hyper concentrés sur leur décoration !

 

(Après la déco, on peut reposer le papier sulfurisé et redonner un coup de rouleau pour bien coller les fleurs si on veut).

 

  • Découper des formes avec des emporte-pièces (nous on a utilisé des verres) et les disposer à l’aide d’une spatule sur votre plaque de cuisson.

 

  • Et hop ! Au four pendant 10 min environ (ouvrir le four avant la fin si nécessaire pour finir la cuisson tout en douceur). Les sablés doivent être juste dorés.

 

(Pour être honnête bis : ici, pas de papier sulfurisé ni de spatule, chacun avait sa boule de pâte et l’étalait, c’était l’éclate niveau farine dans tous les sens ! On a fait des formes rondes, lunaires, abstraites quand elles se décollaient mal et même des boudins avec une branche entière plantée dedans et on a bien rigolé !)

 

Bon appétit et si vous faites des biscuits fleuris, n’hésitez pas à nous taguer sur Instagram, on est curieux de voir vos créations !

Passer un contrôle de la DRAAF - notre expérience
Hélène Viennet

HÉLÈNE

Mangeuse de Basilic des Sourciers

Découvrir d’autres articles

Recette : houmous à la tomate séchée ou à la coriandre

Il y a quelques années, on vous avait fait une petite vidéo pour apprendre comment faire des tomates séchées, vous vous souvenez ? Eh bien 5 ans plus tard, voici une idée de recette pour les cuisiner (ce ne sont pas les mêmes hein, on a tout mangé et on en refait encore et encore et encore, merci les belles tomates de la serre !)

Tuto : cueillette sauvage

La nature regorge de plantes comestibles à ajouter dans nos assiettes mais attention : on ne cueille pas à la légère !

Workshop exceptionnel : venez à la serre poser vos questions !

Vous avez suivi notre formation « Hydroponie chez soi » et vous voulez approfondir ? Inscrivez-vous au workshop qu’on organise le 3 juin !

Terreau sans tourbe : le graal pour réussir ses semis !

Le terreau, c’est quoi ? C’est important pour les semis ? Est-ce que sa qualité varie ? C’est quoi le problème avec la tourbe ? Je réponds !

Low-tech : rencontre avec la designeuse Caroline Pultz

Caroline a participé au projet « Biosphère du désert » entièrement documenté dans des épisodes sur Arte, rencontre avec cette designeuse du futur !

L’hydroponie : adaptée pour quels pays ?

L’hydroponie permet de faire pousser des plantes sans terre : une solution d’avenir pour les pays aux sols arides, non fertiles ou pollués ?

Ne rien manquer des News